Puces

Description :

Les puces (Ctenocephalides felis, Ctenocephalides canis, Pulex irritans)sont des insectes holométaboles (qui se développent en quatre stades). En Europe, les principaux vecteurs des puces sont les animaux domestiques.
La puce est particulièrement adaptée au saut. Entre ses pattes arrière et son thorax se trouve une masse de résiline qui agit comme un puissant ressort, et lui permet de sauter jusqu’à 150 fois sa propre longueur.
Par manque de nourriture, la puce peut réduire son métabolisme lui permettant de vivre sans se nourrir pendant plusieurs mois.
La longévité d’une puce est en moyenne de 10 mois.

Habitat :

Les puces vivent en contact avec leur hôte, principalement des mammifères et oiseaux.

Alimentation :

Les puces se nourrissent exclusivement du sang de leur hôte. Chaque repas dure entre 2 et 5 minutes et est répété tous les 2 à 4 jours en fonction des espèces.

Reproduction :

Les puces passent par quatre stades de développement : œuf, larve, nymphe, et adulte. L’ensemble de ses phases peut prendre de 2 à plusieurs mois en fonction des espèces et des conditions environnementales.

Les puces pondent des œufs ovales blanchâtres. Les pontes ne sont pas liés à la prise de repas, les puces peuvent donc pondre en continu. En moyenne, les puces pondent de 20 à 30 œufs par jour sur une période de 2 mois.

Après une semaine en moyenne, les larves mesurant 1,5 centimètres sortent des œufs. La larve ne se nourri pas de sang mais est détritivore.
Après quelque jours, la larve se tisse un cocon de soie pour y muer en nymphe. C’est à ce moment que se développent les pattes et antennes.
Le cocon protège les nymphes des agressions extérieurs. Elles peuvent y rester quelques semaines avant d’émerger au stade adulte.

Risques :

Les puces, se nourrissant du sang de leur hôte, peuvent dans un premier temps déclencher des lésions cutanées importantes.
Mais elles peuvent également transmettre de nombreuses maladies lors de leurs repas.